L’arrière de la torpille
L’avant de la torpille dans son tube
Vedette lance torpilles allemande S...? fait partie de ces vedettes rapides de la 4ème flottille commandée par le Kptlt Le Fimmen, basées à Boulogne pendant la guerre 1939-1945. Sa construction légère (en alu) fut conçue pour la vitesse. Ces vedettes pouvaient atteindre 42 nœuds. Elles mesuraient 35 mètres de long sur 5,10 de large. Mais ce matériaux de construction résiste mal à l’eau de mer. D’autre part, non indiquée sur la carte, les chaluts s’y crochent et de ce fait la démantibulent. Cependant, on y reconnaît encore les deux tubes lance-torpilles au bord biseauté à l’avant, posés sur le pont (l’un est resté en place tandis que celui de tribord a roulé sur le sable à côté de l’épave . On aperçoit l’hélice de la torpille à l’arrière du tube bâbord. Ces deux tubes lance-torpilles sont parés. En y regardant bien, on peut apercevoir un homard qui a réussi à s’y trouver une place. A l’arrière, le fourneau et la machine à café sont encore présents ainsi que des tonnelets ou grenades sous-marines. Les soles, carrelets y sont fréquents sur le sable environnant. Des tourteaux de belle taille s’abritent dans les moindres recoins. Quelques seiches la survolent !... Coulée au large d’Equihen, à la limite des 5 milles, l’eau y est très claire à 32/34 mètres. Mais l’épave s’ensable et s’enfonce inexorablement !
Proche de cette épave S… ? non encore identifiée, on a retrouvé une hélice. Celle-ci gravée S 189 sur son moyeu appartient sans conteste à la vedette S 189 coulé le 13 juin 1944 près de Boulogne-sur-mer, et qui escortait un convoi de quatre bateaux Toutefois l’épave n’a pas les caractéristiques de la S 189. Ce sont donc les vestiges de deux vedettes différentes allemandes de la 2ème guerre mondiale. L’une non retrouvée et dont on a une des hélices et l’autre inconnue dont une des hélice est largement enfoui dans le sable.