L'OPHELIE est un cargo transportant des produits dérivés du pétrole dans les années 30. En effet, il n’existait pas encore en France de raffineries. Il suivait sa route commerciale de La Pallice au golfe du Mexique quand la guerre éclata ! Ce pétrolier fut donc réquisitionné et armé d’un canon dès 1939. Sept marins de la Marine Nationale embarquèrent en plus de l’équipage sur ce cargo. En 1940 il quitta Cherbourg avec l’ordre de rejoindre Boulogne puis Dunkerque pour participer à l’Opération DYNAMO. Dans la nuit du 20 au 21 mai 1940, il subit, dans la rade de Boulogne, les attaques des avions bombardiers allemands stukas qui, de leur bombes incendiaires, le touchèrent. Tout autour, ce n’était que mines flottantes semées par les avions ennemis à très basse altitude. OPHELIE, touché à l’arrière s’embrasa, gîta puis l’arrière s’enfonça jusqu’à toucher le fond sableux de la Bassure de Baas sud. L’équipage se jeta à l’eau et rejoignit les arraisonneurs qui vinrent à leur secours. Mais le Capitaine Maurice DARNET ainsi que quatre autres marins furent emportés par le courant violent qui portait au Nord et disparurent. L’épave fut le site mythique de la Plongée depuis plus de 50 ans. Mais depuis les années 1990, le processus d’ensablement s’est amorcé et la touche inexorablement : l’étrave reposait à 30 mètres de profondeur tandis que maintenant il ne reste que 20 mètres. Autant l’épave était diversifiée, tapissée d’anémones Metridium senile, d’hydraires Tubularia larynx rose au printemps, de moules… accueillante dans le passé, autant elle ne présente plus guère d’intérêt de nos jours. Elle est l’objet de rares plongées pour les niveaux 1 encadrés. Toutefois, les pêcheurs sous-marins l’investissent régulièrement car le gaillard avant, à 16 mètres, sert d’abri aux bars et leur permet de belles prises.