Chacal
Ce contre-torpilleur français coulé le 24 mai 1940 devant Ambleteuse témoigne de l’histoire tourmentée de Boulogne-sur-mer devant l’avance allemande. Le CHACAL touché est couché sur le flanc tribord Les chaudières qui émergeaient à basse mer permettaient de le localiser facilement. Les anciens se souviennent sans doute des plongées du samedi après-midi ou des plongées de nuit avec le MYSIS II, sur les caisses d’obus ou sous la magnifique hélice. L’épave servit de cible de tir pour la DCA, de plus elle a été exploitée pour récupérer canon, et métaux : en effet, les tubes de cuivre brillaient jusqu’à la surface à travers les eaux claires. Il reste encore des pieds de mâts, des débris qui émergent du sable. Ce site ne présente plus guère d’intérêt. Toutefois, il a été l’occasion de nombreuses plongées par petits fonds : un site idéal pour les débutants. Après leurs premières bulles à Roro ou à la Crèche, c’est leur première sortie en pleine mer, face au fort d’Ambleteuse. Sous les tôles et tubes se cachent souvent des seiches, des blennies. On a même aperçu un syngnate. Les araignées, quelquefois en grand nombre s’y abritent pour se reproduire