Le BLANC-NEZ est un chalutier armé de 40 mètres, transformé en dragueur de mines le 3 août 1914. Le 27 octobre 1916, par grosse mer,il heurta une mine qui explosa à l’arrière faisant 17 morts ou disparus dont le Lieutenant de Vaisseau Pierre Florian LAPORTE (22 ans) sur les 26 membres d’équipage. Ce naufrage, après la perte de l’ALOSE, du MONTAIGNE quelques jours auparavant, jeta la consternation et provoqua une vive émotion dans la société maritime boulonnaise. Ce chalutier repose par 20 mètres de fond, intact, légèrement couché sur bâbord. Un canon de 75 ancré sur la dunette avant en fait sa caractéristique. Malheureusement, à la même latitude que le DOTTEREL, le TARTAR, il gît sur le flanc Est de la dune de la Bassure de Baas et le sable le couvre ou le découvre. Apparu en 2000 (découverte d’Alain RICHARD), il disparaît en 2003 et n’est pas réapparu depuis, enseveli sous le sable. Toute son histoire, sa situation, ses schémas se trouvent dans le livre « Plongées en Côte d’Opale » tome 2 (Alain RICHARD et Andrée LUGIEZ, 2010 - GPE) pages 95 à 103. Extrait du livre page 97 : Schéma de l’épave en 2002 (Alain RICHARD)